A LIRE

août 2018
L M M J V S D
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Chers parents,

Suite à l’annonce du virage technologique à la rentrée 2018/2019 pour les classes de 6ème, 5ème, 4ème et 3ème, vous avez été nombreux à nous contacter à ce sujet.

Nous avons tenu, le vendredi 13 avril dernier, une rencontre avec la direction du Collège et lui avons transmis tous vos commentaires et préoccupations. La direction a pris le tout en note et nous a confirmé qu’une communication à ce sujet sera faite prochainement à tous les parents.

Comme nous l’avons annoncé précédemment, l’ApecsM a été consultée par le Collège concernant cet important projet et a fait des recommandations dont la plupart ont été prises en compte par le Collège à l’exception de notre recommandation tarifaire pour un coût annuel moins élevé pour les parents, qui n’a pas été retenue par le Conseil d’Administration du Collège.

Si nous avons d’autres informations d’ici là, nous ne manquerons pas de vous les faire parvenir.

Cordialement,

L’ApecsM

 

2 réponses à virage technologique à la rentrée 2018/2019

  • Cécile:

    Bonjour,
    Je vous remercie vivement pour cette information et pour tout le temps ( et l’énergie) que vous consacrez à tout cela.
    Vous mentionnez que le Collège vous a consulté concernant cet important projet et que vous avez pu à cette occasion faire part de vos recommandations.Cependant, afin d’assurer au mieux la représentativité des parents des élèves de Stanislas ( qui est votre mission), il me semble qu’il aurait été pertinent et souhaitable de sonder au préalable les opinions des parents afin que celles-ci puissent éventuellement être prises en compte avant l’élaboration finale du projet. Cette situation est elle rattrappable?
    Merci d’avance pour votre compréhension.

  • Cécile:

    On l’aura compris, je ne suis pas favorable à ce virage numérique. Il faut notamment lire, entre autres, les ouvrages de Réjean Bergeron ( professeur de philosophiehttps://quebec.huffingtonpost.ca/author/rejean-bergeron/, ) et de Sherry Turckle ( universitaire au MIT, “Alone together” et “Reclaiming conversation”) pour avoir un aperçu des ravages potentiels que peut provoquer un usage excessif et prématuré aux outils numériques.
    Il faut aussi relire le rapport de l’OCDE qui après de longues années d’étude en est venu à la conclusion qu’il fallait privilégier les méthodes d’apprentissage traditionnelles ( et donc non numériques) pour un apprentissage de qualité.
    L’OMS vient de reconnaître l’addiction aux jeux vidéos comme étant une maladie, dans quelques années, ce sera le tour à l’addiction aux écrans au sens large qui sera reconnue comme étant une maladie avec les soins qui en découleront et le risque de non-assurabilité.
    L’addiction aux écrans a une explication neurobiologique et passe par le circuit de la dopamine ( qui est le neuromédiateur du plaisir et de l’addiction): les ateliers visant la sensibilisation à la cyberdépendance ne seront pas suffisants pour bloquer ce circuit dopaminergique. La meilleure chose à faire est la PRÉVENTION et donc d’éviter au maximum cette exposition.
    Et je n’aborderai pas ici les risques liés à la cybercriminalité….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous contacter

Vous pouvez nous contacter par courriel ou en remplissant le formulaire de contact

Abonnez-vous par courriel