A LIRE

août 2018
L M M J V S D
« Juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

MESSAGE DE L’APECSM AUX PARENTS D’ÉLÈVES DU COLLÈGE STANISLAS

 

Objet:  Virage technologique du Collège Stanislas pour l’année scolaire 2018/2019 pour les classes de 6ème, 5ème, 4ème et 3ème.

 

 

Vous venez d’être informés par le Collège Stanislas de l’application, à la rentrée 2018/2019, du virage technologique pour les classes de 6ème, 5ème, 4ème et 3ème.

Nous tenons à vous informer que nous avons été consultés récemment par le Collège Stanislas concernant cet important projet.

Cette consultation nous a permis de faire des recommandations dont la plupart ont été prises en compte par le Collège à l’exception de notre recommandation tarifaire pour un coût annuel moins élevé pour les parents, qui n’a pas pu être retenue par le Conseil d’Administration.

 

nouveau_logo

14 réponses à MESSAGE DE L’APECSM – Virage technologique du Collège Stanislas pour 2018/2019

  • Etienne:

    bonjour,
    pourquoi n’est-il pas possible d’acheter nous-mêmes les ipad?
    un ipad derniere generation coûte 600$ : pour 4 ans de collège nous allons payer 4*370$ = 1400$…ça semble (un peu) aberrant!

  • Etienne:

    1480$ pardon pour erreur de calcul;)

  • Gwenaelle:

    Bonsoir,
    Je suis en total accord avec ce qu’a écrit Étienne: 370 dollars par an; cela me semble exagéré. J’aimerai savoir comment le CA justifie un tel prix.
    Merci

  • Gwenaelle:

    j’aimerais …. désolée !

  • LHTranslation:

    Merci !Bisous et douce journée Dômi.

  • RICHET:

    Bonsoir
    Les réunions arrivent tardivement et nous n aurons plus la capacité de réagir puisque nous aurons donné notre accord dans le contrat de services à remplir pour la réinscription de nos enfants sur la mise à disposition des Ipads

    Pouvons nous donc dans un premier temps alerter via le réseau des délégués des parents d élèves sur le coût de la mise à disposition des ipads nouveauté de cette année et recueillir leurs réactions ?

    Nous avons besoin de savoir si ce sujet intéresse une majorité des parents avant d aller plus loin en le contestant,
    Dany louise

  • Robi:

    moi, ce qui m »étonne cest que ça soit nous qui rentrions en contact avec une civilisation,. Une civilisation qui naurait disons que 50 000 ans davances technologique sur nous, ce qui est peu au vue de lage de lunivers, ne serait elle pas deja rentrer en contact avec nous. Pour moi il y a soucis quelque part

  • DEL:

    Bonjour,
    je ne suis pas favorable à l’iPad pour plusieurs raisons :
    – je me bats au quotidien pour diminuer l’exposition de mes enfants aux écrans, car chaque mois un nouvel article médical explique que la surexposition des enfants aux écrans est néfaste pour leur développement, leur santé… je trouve que ce n’est pas au collège d’en rajouter
    – c’est une grande responsabilité donnée aux enfants de devoir porter et protéger, tel Gollum et son précieux, un engin électronique aussi dispendieux
    – de là découle ma crainte d’agressions des enfants, qui ne devront pas quitter leur sac par peur de se faire voler l’iPad ; je crains pour la sécurité des enfants à l’extérieur du collège car il sera de notoriété publique que chaque collégien de Stanisals a un iPad dans son sac…
    – je pensais que cela serait un prêt avec usage sur place et non une location à 370$ par an, cela représente quasi un +10% sur les frais d’inscription, c’est énorme.

  • Vincent:

    Bonjour,
    Apple vient de sortir un nouvel iPad destiné à l’éducation au prix de 300 $ (US) soit environ 370 $ CAD. Le prix d’une année de location !!
    https://www.igen.fr/ipad/2018/03/apple-devoile-un-nouvel-ipad-de-97-pouces-compatible-avec-lapple-pencil-103464

    Les tarifs proposés pour la mise à disposition me semblent encore plus injustifiables.

    Dans tous les cas, le montant réclamé doit être justifié et détaillé auprès des parents (tout comme le suggère Gwenaelle).
    Il n’est pas normal de ne pas savoir pour quoi nous payons, surtout à ce niveau tarifaire.

  • Bastianetto:

    L’exposition prolongée aux écrans est NOCIVE pour le cerveau des enfants (c’est un chercheur en santé mentale qui parle). C’est totalement IRRESPONSABLE.

    • Stéphanie:

      Je suis bien d’accord avec vous.

      Il y a une différence entre préparer les enfants à l’utilisation des outils technologiques (tel que le cours sur la programmation qui est offert par le Collège) et imposer l’ensemble des ouvrages scolaires sur la tablette ainsi qu’une bonne partie des activités pédagogiques en classe…

      Le virage technologique pourrait très bien se faire par un cours régulier d’1 ou 2 heures par semaine pour apprendre les rudiments de ces outils aux enfants…

      • Cécile:

        Je suis bien d’accord avec vous!

      • Cécile:

        On l’aura compris, je ne suis pas favorable à ce virage numérique. Il faut notamment lire, entre autres, les ouvrages de Réjean Bergeron ( professeur de philosophiehttps://quebec.huffingtonpost.ca/author/rejean-bergeron/, ) et de Sherry Turckle ( universitaire au MIT, “Alone together” et “Reclaiming conversation”) pour avoir un aperçu des ravages potentiels que peut provoquer un usage excessif et prématuré des outils numériques.
        Il faut aussi relire le rapport de l’OCDE qui après de longues années d’étude en est venu à la conclusion qu’il fallait privilégier les méthodes d’apprentissage traditionnelles ( et donc non numériques) pour un apprentissage de qualité.
        L’OMS vient de reconnaître l’addiction aux jeux vidéos comme étant une maladie, dans quelques années, ce sera le tour à l’addiction aux écrans au sens large qui sera reconnue comme étant une maladie avec les soins qui en découleront et le risque de non-assurabilité.
        L’addiction aux écrans a une explication neurobiologique et passe par le circuit de la dopamine ( qui est le neuromédiateur du plaisir et de l’addiction): les ateliers visant la sensibilisation à la cyberdépendance ne seront pas suffisants pour bloquer ce circuit dopaminergique. La meilleure chose à faire est la PRÉVENTION et donc d’éviter au maximum cette exposition.
        Et je n’aborderai pas ici les risques liés à la cybercriminalité….

  • Cécile:

    Après relecture des documents expliquant les modalités de ce virage technologique, il est mentionné, entre autres, la volonté de former des “citoyens numériques”. A mon sens, le qualificatif de “numérique” n’est pas attribuable à un être humain: le numérique est un OUTIL et non une finalité et encore moins un projet de vie.
    Nous devons former des citoyens cultivés et responsables ( sur le plan écologique/sociétal/humain, etc…) mais le qualificatif de “numérique” ne présage en rien de la qualité du citoyen qui sera formé.
    Par ailleurs, une première capsule mentionnait un équilibre entre le numérique et le papier, alors qu’en fait au moins 80% des ouvrages en papier seront remplacés par le numérique, cela me paraît être plus un déséquilibre qu’un équilibre….

Répondre à Cécile Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous contacter

Vous pouvez nous contacter par courriel ou en remplissant le formulaire de contact

Abonnez-vous par courriel