A LIRE

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Être tuteur : un choix, une responsabilité

Le tuteur ne doit pas sous-estimer la valeur d’exemple qu’il a : son attitude (calme, confiance), son comportement (tenue, politesse, ponctualité) et ses propos (langage, rigueur) sont très importants et observés par l’élève de 6e ou de 5e. Le tuteur s’intègre dans la collectivité éducative et pour ce faire, il lui appartient d’être solidaire des valeurs transmises par celle-ci. Au-delà de la notion de «grande sœur» ou de «grand frère», le tutorat est avant tout une relation humaine et à ce titre, elle doit être porteuse d’empathie, de disponibilité et d’exigence. Le tuteur doit donc demeurer ouvert aux besoins de l’élève aidé et tenter de se centrer sur ses préoccupations et difficultés.


Objectif général :

Amener un élève de 6e ou de 5e à progresser dans une matière, soit le français, les mathématiques ou l’anglais.


Quelques conseils pratiques :

1) Organisation des cahiers

  • vider le cartable et trier les feuilles volantes en les insérant dans le cahier ou le classeur adéquat (coller ces feuilles ou faire des trous si elles vont dans un classeur, numéroter les pages)
  • pour chaque cahier, vérifier qu’il ne contient pas de cours ou d’exercices d’une autre matière. Si tel est le cas, faire recopier la partie « intruse » dans le cahier correspondant
  • vérifier que les cours sont complets : titre, paragraphes, numérotation. Sinon, trouver un camarade dont le cours est complet, le photocopier et faire compléter ou éventuellement refaire
  • aider à une présentation soignée du cahier: souligner, encadrer, corriger les fautes, commencer un chapitre sur une nouvelle page …

2) L’agenda

  • faire séparer les différents travaux à effectuer par des traits et choisir ensemble une méthode de repérage des travaux faits (une croix à gauche, un trait en diagonale, surligner…)
  • faire écrire dans l’agenda le programme de travaux que vous aurez établi ensemble pour la semaine à venir, ce qui vous permettra de lui appendre à tenir son agenda

3) Les leçons

  • Certaines leçons doivent être sues « au mot près » (récitations, définitions, théorèmes…)
  • Quelle que soit la matière, il faut connaître l’armature du chapitre par cœur


TITRE

I ABCD
1) abc…
2) def…

II FGIJ
1) fgh..
2) ij…

  • Dans le cas d’une leçon d’histoire par exemple, ajouter un ou deux mots clefs dans chaque paragraphe (mots clefs qui seront soulignés dans le cahier)

4) Lors d’une séance d’exercices

  • faire lire les énoncés à voix haute en respectant le rythme des phrases
  • rechercher ensuite à quelle leçon cet exercice se rapporte et la faire réciter
  • entamer enfin la résolution de l’exercice en laissant l’élève éventuellement se tromper; s’il s’en aperçoit, le laisser recommencer, sinon lui donner un indice qui lui permet de prendre conscience de son erreur
  • toujours exiger des phrases complètes qu’on reformulera éventuellement avec lui

5) Rythme de l’heure

  • annoncer ce qu’on envisage de faire de l’heure (envisager 2 ou 3 périodes différentes) et essayer de s’y tenir
  • en fin de séance, définir le travail de la semaine et l’écrire dans l’agenda (ne pas avoir trop d’ambition)
  • s’assurer qu’il comprend ce qu’on lui raconte en lui posant des questions sur ce que l’on vient de dire
  • essayer au maximum de reprendre les méthodes du professeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous contacter

Vous pouvez nous contacter par courriel ou en remplissant le formulaire de contact

Abonnez-vous par courriel